Le verger


Le verger est implanté sur une surface agricole de 25ha.

Une partie est en bois, haies et chemins. Le reste est planté pour une surface de 15ha.

Le travail sur le verger se fait tout au long de l’année, étapes par étapes.

L’arboriculture biologique reste de l’arboriculture ! Il faut prendre soins des arbres en les taillant, les fertilisant, les irriguant de façon équilibrée afin d’obtenir des récoltes de qualité.

Nous adhérons à un groupement de développement technique. Le verger est suivi par un technicien spécialisé en arboriculture.

L’exploitation emploie 9 personnes en équivalent temps plein (permanents et saisonniers)

Les cueillettes, la taille, l’éclaircissage sont des opérations manuelles.

  • Les plantations

    • Renouvellement régulier du verger.
  • La taille

    • Opération nécessaire au bon équilibre de l’arbre.
    • Ces travaux s’étalent de novembre à mars.
  • L’éclaircissage

    • Cela consiste à ôter le surplus de fruits afin d’obtenir des récoltes régulières (fin printemps, début été)
  • Lutte contre les nuisibles

    • Traitement des parties aériennes avec des produits naturels extraits de plantes, minéraux contre les parasites des fruitiers.
    • Par ailleurs, un gros travail sur la préservation et le maintien des auxiliaires est effectué afin de préserver l’équilibre naturel du verger (coccinelles, syrphes, chrysopes,…)
  • Le désherbage

    • Opération visant à éviter la concurrence entre les adventices et les arbres fruitiers. Il est effectué de façon mécanique.
    • Ces travaux du sol permettent de surcroît une bonne aération et une bonne vie biologique du milieu.
    • L’essentiel des travaux de désherbage se fait au printemps.
  • Les parasites

    • Les principaux ravageurs des pommiers sont :
      • Les champignons (sur feuilles) : La tavelure et l’oïdium
      • Les insectes (sur fruits) : les pucerons et les carpocapses
  • La cueillette

    • Elles sont étalées sur une période de 3 mois.
    • La cueillette s’effectue en caisse ou en palox de 300kg. Les fruits sont ensuite stockés dans des chambres froides à une température de 2,5°C, d’août pour les variétés les plus précoces, à mai pour les plus tardives.